mardi 5 janvier 2021

De la sagesse en temps de larmes...

"Vous pouvez avoir des défauts, être impatient et vivre en colère parfois, mais n'oubliez pas que votre vie est la plus grande entreprise du monde. Toi seul peux l'empêcher de descendre. Beaucoup t'apprécient, admirent et aiment. Si tu repensais qu'être heureux c'est ne pas avoir un ciel sans tempête, un chemin sans accident, travailler sans fatigue, relations sans déception, tu avais tort.
Être heureux ce n'est pas seulement profiter du sourire mais aussi réfléchir à la tristesse.
Ce n'est pas seulement célébrer les succès mais tirer des leçons des échecs.
Ce n'est pas seulement se sentir heureux avec les applaudissements mais être heureux dans l'anonymat.
La vie vaut la peine d'être vécue malgré tous les défis, les malentendus, les périodes de crise. Être heureux n'est pas une destination du destin, mais un accomplissement pour ceux qui réussissent à voyager à l'intérieur de soi. Être heureux c'est arrêter de se sentir victime des problèmes et devenir l'auteur de l'histoire elle-même, traverser des déserts hors de vous, mais vous parvenez à trouver une oasis au fond de votre âme.
Être heureux c'est rendre grâce pour chaque matin, pour le miracle de la vie. Être heureux c'est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C'est savoir parler de toi. C'est avoir le courage d'entendre un "non". C'est se sentir en sécurité en recevant une critique, même si c'est injuste. C'est embrasser les enfants, chouchouter les parents, vivre des moments poétiques avec les amis, même quand ils nous font du mal.
Être heureux c'est laisser vivre la créature qui vit en chacun de nous, libre, heureuse et simple. C'est avoir la maturité pour pouvoir dire : "J'ai eu tort". C'est avoir le courage de dire "pardon". Cela signifie avoir la sensibilité pour dire "j'ai besoin de toi". Cela signifie avoir la capacité de dire "je t'aime".
Que ta vie devienne un jardin d'occasions d'être heureux...
Que ton printemps soit amateur de joie. Que tu sois un amateur de sagesse dans tes hivers.
Et quand tu te trompes, recommence dès le début. Ce n'est qu'alors que tu seras passionné par la vie. Vous découvrirez qu'être heureux n'est pas avoir une vie parfaite.
Mais l'utilisation des larmes est pour arroser la tolérance. Utilisez les pertes pour entraîner la patience. Utilisez des erreurs pour sculpter la sérénité. Utilisez la douleur pour polir le plaisir. Utilisez des obstacles pour ouvrir des fenêtres d'intelligence.
Ne jamais abandonner... Ne jamais abandonner avec les gens qui t'aiment. N'abandonnez jamais le bonheur, car la vie est un spectacle incroyable".
Pape François

jeudi 31 décembre 2020

Fidèle à la tradition...

 Faire boire la tasse au marasme dans les bulles !


samedi 26 décembre 2020

Crèches... La suite

 


Bosmie l'Aiguille




St Martin le Vieux

Quelques crèches...

 Merci aux valeureux constructeurs !


St Priest sous Aixe (avant Noël)



Séreilhac (dans et hors de l'église)



Châlus


Aixe sur Vienne

jeudi 24 décembre 2020

samedi 12 décembre 2020

mardi 1 décembre 2020

Des questions fondamentales...

 


Cliquez sur les images pour une meilleure lecture...


samedi 28 novembre 2020

samedi 21 novembre 2020

vendredi 13 novembre 2020

Fugit...

Je n’ai su qu’hésiter ; il fallait accourir ;
Il fallait appeler ; je n’ai su que me taire.
J’ai suivi trop longtemps mon chemin solitaire ;
Je n’avais pas prévu que vous alliez mourir.
Je n’avais pas prévu que je verrais tarir
La source où l’on se lave et l’on se désaltère ;
Je n’avais pas compris qu’il existe sur terre
Des fruits amers et doux que la mort doit mûrir.
L’amour n’est plus qu’un nom ; l’être n’est plus qu’un nombre;
Sur la route au soleil j’avais cherché votre ombre ;
Je heurte mes regrets aux angles d’un tombeau.
La mort moins hésitante a mieux su vous atteindre.
Si vous pensez à nous votre cœur doit nous plaindre.
Et l’on se croit aveugle à la mort d’un flambeau.
Marguerite Yourcenar


dimanche 1 novembre 2020

samedi 31 octobre 2020

Ciao Sean...

 

Décès de Sir Sean Connery qui interpréta Guillaume de Baskerville dans la version cinématographique du "Nom de la Rose" d'Umberto Eco.

vendredi 23 octobre 2020

mercredi 14 octobre 2020

mardi 13 octobre 2020

Obstination

 Melle de Lamoignon, qui était fort dévote, témoignait un jour à Boileau qu'elle désapprouvait qu'il écrivît des satires, parce qu'elles blessent la charité : "Mais, mademoiselle, lui dit le poète, ne me permettez vous
pas d'en faire une contre le Grand Turc, ce prince infidèle, cet ennemi de notre religion ? Contre le Grand Turc ? C'est un souverain, et il ne faut jamais manquer de respect aux personnes de ce rang. Mais contre le diable ; vous me le permettrez bien ? Non, dit Mademoiselle de Lamoignon, après un moment de réflexion, il ne faut jamais médire de personne." 

vendredi 2 octobre 2020

jeudi 24 septembre 2020

lundi 7 septembre 2020

Léger, léger...

Quand le ciel, haut et léger flottait comme un duvet...


jeudi 20 août 2020

En passant...

 


En cette fête de la Saint Bernard, passage à Notre Dame de Lorette à Bellac


lundi 10 août 2020

samedi 8 août 2020

Sors !

 

« A tout ce qui est déjà mort en nous, par suite des endurcissements de notre cœur, Jésus crie : Lazare, viens dehors.

A tout ce qui est entrain de mourir : foi qui défaille, espérance minée, amour de Dieu et des autres que détruit l’égoïsme, Jésus crie aussi : Lazare, viens dehors.

Mais, sauf miracle, il faut que quelqu’un ait d’abord roulé la pierre… La tâche d’un témoin de l’évangile ne consiste souvent, pendant toute sa vie, qu’à tenter de réussir ce geste, pour que ses frères entendent la voix. »

P. Ambroise Marie Carré

in Je n'aimerai jamais assez


dimanche 26 juillet 2020

vendredi 17 juillet 2020

Sans parole...


Plouf !

lundi 8 juin 2020